Histoire

Bastide fondée en 1318 pour Édouard II d’Angleterre par le sénéchal Antonio de Pessagne, originaire de Gênes (Geune en gascon) : il donne ce nom à la bastide et pour l’implanter passe un accord avec un seigneur local, Pierre de Castelnau.

Cette fondation est destinée à assurer la sécurité dans le Tursan.

En 1569, les troupes anglaises de Montgomery brûlent la bastide, détruisent le couvent mais épargnent sa chapelle ainsi que l’église.

Bateau gênois

Dans les ruines du couvent, un sculpture évoque un bateau génois et témoigne de l’étymologie de la ville

Plan

Conçue sur le modèle gascon, la ville est découpée en un damier de 25 carrés identiques, avec place carrée au centre, l’église est en retrait.

Les quatre portes ont été rasées en même temps que murailles, tours, forteresses et pont-levis, suite à des expéditions punitives des anglais (1352).

Vue aérienne

L’église Saint-Jean-Baptiste, la place et le plan en damier

Les +

Territoire classé « sites majeurs d’Aquitaine ».

À voir – à faire

Chemin du patrimoine.

Église Saint-Jean-Baptiste (15e s., classée M.H.).

‘Tour des Augustins’ classée (clocher de la chapelle, reste d’un couvent, 1490), nécropole de la famille de Castelnau.

Place de l’Hôtel de Ville.

Jardin médiéval, Jardin de Marie.

‘Les orchidées du Tursan’ (site Natura 2000), nombreux sentiers de randonnée.

Visite guidée de la bastide (document d’information à disposition).

Tour des Augustins

La tour des Augustins, reste d’un couvent (1490)

À proximité

Eugénie-Les-Bains, Aire-sur-l’Adour, Samadet, Hagetmau.

Événements

Avril : vide-jardins, vide-bouquins.

Avril à octobre : visite commentée de la cave des vignerons landais.

Mars : foire aux chevaux, vide-grenier et exposition de peintures.

Mai : brocante.

Juillet : fêtes patronales.

Octobre : salon du livre, fête du club taurin, ‘Festivigne’.

Septembre : vide-grenier et brocante.

Décembre : marché de Noël.

Marché le jeudi matin.

En savoir plus

Jardin médiéval

Le jardin médiéval, près de l’ancien couvent